Plantations en caméléonarium



Avant d'accueillir un caméléon, il lui faut un terrarium prêt, avec tous les paramètres climatiques au point.
Mais ce n'est pas tout, ce terrarium devra aussi être correctement planté !
Notre animal y trouvera les cachettes nécessaires à sa tranquillité, se servira des plantes comme un moyen d'exploration de son territoire, certaines espèces croqueront à l'occasion des feuilles, (Calyptratus en particulier, mais certains Pardalis et Melleri également, voire d'autres espèces), il pourra boire les gouttes d'eau ruisselant sur les feuilles lors des pulvérisations et enfin, la végétation participe en grande partie au maintien de l'hygrométrie dans le terrarium.

On l'aura donc compris, les plantes naturelles sont incontournables.
Mais devant le choix que propose actuellement les jardineries (mais également beaucoup de fleuristes) on est souvent perdu (les conseils adéquats n'étant pas toujours au rendez vous).

Nous allons donc, dans une première partie, passer en revue les différentes étapes à suivre avant l'installation des plantes dans le terrarium.
La seconde partie, sera quand à elle dédiée aux différents types de plantes, du moins les plus couramment proposées dans le commerce, et nous aborderons leurs conditions de maintenance.

A. Achat et installation



1. L'achat des plantes



a. Les plantes naturelles



Une fois le choix de l'espèce déterminé et après s'être assuré que celle-ci n'est pas toxique, il faut trouver la plante qui aura l'aspect le plus naturel dans le terrarium.
Il n'est pas primordial que votre ficus ou votre dracaena aie un feuillage parfait et lustré, mais plutôt qu'il aie un maximum de branches et plus il aura un aspect torturé et inhabituel, mieux il s'intègrera de façon naturelle dans le terrarium.

C'est pourquoi, dans les jardineries (mais aussi dans certaines grandes surfaces vendant des meubles en bois nordique par exemple) il faut repérer les grandes plantes au troncs intéressants, un peu oubliées dans un coin, qui n'attirent plus la convoitise...Ces plantes sont souvent destinées au compost, car elles n'ont plus l'attrait d'une plante sortie de serre, mais une fois dans nos terrarium, sous nos lampes, elles revivront de façon surprenante !
Les responsables du magasin, seront ravis de la céder pour un prix imbattable, plutôt que de la jeter !!

Il faudra, en outre, inspecter le feuilles de la plante par-dessus et par-dessous, pour vérifier qu'elle n'aie pas de parasites.

b. Les plantes artificielles



Si malgré tout on désire placer des plantes artificielles dans le terrarium, il faut opter pour les plantes en plastique, et non celles en tissus, comportant des parties métalliques, des colorants sur les feuilles, des vernis sur les troncs, de la colle, et bien d'autres éléments très indésirables.
Il faudra s'assurer que les divers éléments composant les feuilles plastiques soient assez résistants et ne risque pas d'être avalés par le caméléons, il pourrait en résulter une perforation intestinale dramatique.

En règle générale, aucun caméléonarium digne de ce nom ne devrait contenir exclusivement des plantes en plastique, ne serait ce que pour augmenter le taux d'hygrométrie à l'aide des plantes vivantes ...

2. La préparation des plantes



Une fois la plante à la maison, il faudra inspecter la terre du pot. Si des granulés jaunâtres sont apparents à la surface du substrat, il s'agit d'engrais, il faudra les retirer en surface, ou éventuellement les recouvrir avec du terreau propre, en effet les caméléons ont tendance à aller croquer le terreau et les billes d'engrais qui s'y trouve.

Il faudra également placer la plante dans la douche et la rincer abondamment plusieurs fois à l'eau tiède, afin d'enlever les éventuels restes de pesticides sur les feuilles.
Les caméléons buvant en léchant les gouttes d'eau sur les feuilles, il faut absolument que leur surface ne présentent aucun danger éventuel.

Dans le cas ou des parasites seraient présents sur la plante, nous aurons deux options :

La première consistant à laisser ces parasites et introduire la plante telle quelle dans le terrarium, les parasites des végétaux n'étant absolument pas dangereux pour les reptiles.
Mais l'on risque à plus ou moins long terme de voir toute la végétation du caméléonarium péricliter...

La seconde option consiste à traiter avec un insecticide la plante attaquée. Dans ce cas, on devra attendre un mois après le dernier traitement, avant de pouvoir l'introduire dans le terrarium. Et nous doucherons la plante plusieurs fois le jour avant l'installation de celle-ci.

3. L'installation des plantes



Selon le type de terrarium, les plantes seront, soient laissées dans leur pot, mais avec une soucoupe, ceci étant plus pratique lors des arrosages, soit plantées directement dans le substrat du fond du terrarium, un mélange de tourbe et de sable, convenant à pratiquement toutes les plantes tropicales.
Certaines espèces épiphytes seront soit plantées dans des troncs creux, ou des poches aménagées à cet effet (Broméliacées, Orchidées, etc.. ), soit, fixées à des branches (Tillansias, etc.. )

4. L'entretien des plantes



a. L'arrosage



Les fréquentes pulvérisations dans les terrariums de la plupart des espèces de caméléons, suffisent en général à fournir l'eau nécessaire à toutes les plantes.
Attention avec les espèces demandant moins de pulvérisations (Calyptratus par exemple ), il faudra alors surveiller l'état du substrat des plantes, et lorsque celui-ci commence à sécher, arroser la plante sur la terre et non dans la soucoupe.

b. La lumière



La puissance des lampes installées au dessus des caméléonariums, ainsi que la température et l'hygrométrie y régnant, sont idéales pour le développement des plantes, qui ont tendance à exploser dans le haut du terrarium.

Il faut donc être attentif à ne pas laisser votre terrarium être envahi par une végétation luxuriante, sans doute magnifique, mais à la longue plutôt néfaste.

c. La taille



Il ne faudra donc pas hésiter à tailler vos plantes, surtout dans la partie supérieure, ceci pour que votre animal puisse profiter pleinement des lampes.

La taille régulière des feuilles permet aussi à la lumière de pénétrer jusqu'au bas du terrarium, ceci améliorera d'une part la vision du caméléon dans tout son territoire, et il descendra alors plus volontiers jusqu'au niveau du substrat lors de ses explorations, et favorisera d'autre part la croissance de la végétation se trouvant dans la partie basse du terrarium.

Lors de la taille, il est plus prudent de sortir momentanément le caméléon de son habitat.
En effet, certaines plantes comme les Ficus, ont d'importants écoulements de sève lors de la taille des branches, et celle-ci peut s'avérer toxique si elle entre en contact direct avec les yeux des reptiles..
Afin de stopper ces écoulements, on peut pulvériser plusieurs fois avec de l'eau tiède les parties taillées, interrompant de cette façon ces saignements indésirables.

B. Différents types de plantes



1. Plantes arbustives (plante principale du terrarium)


Ficus benjaminaFicus aliCoffea arabica
Ficus benjaminaFicus aliCoffea arabica
Dracaena marginataSchefflera actinophyllaSchefflera arboricola
Dracaena marginataShefflera actinophyllaSchefflera arboricola
Pleomele reflexaHibiscus rosasinensis
Pleomele reflexa
Dracaena reflexa
Hibiscus rosasinensis

2. Plantes moyennes (pour le bas du terrarium)


Chrisalidocarpus lutescens/Areca lutescensChamaedorea elegansAnthurium hybride
Chrisalidocarpus lutescens
Areca lutescens
Chamaedorea elegansAnthurium hybride
Zamioculcas zamiifoliaSpathiphyllum wallisii
Zamioculcas zamiifoliaSpatiphyllum wallisii

a. Quelques fougères


Asplenium nidusNephrolepis exaltataPolypodium aureum
Asplenium nidusNephrolepis exaltataPolypodium aureum
Pteris 'Silver Flame'Pteris hybride
Pteris 'Silver Flame'Pteris hybride

3. Plantes grimpantes (s'accrochent seules aux supports)


Ficus pumila variegata
Ficus pumila
Ficus repens

4. Lianes tropicales ayant besoin d'un support (branches ou tuteurs sur lesquels on les enroulera ou retombantes)


Hoya carnosaStephanotis floribundaScindapsus aureus/Epipremnum aueum
Hoya carnosaStephanotis floribundaScindapsus aureus
Epipremnum aureum
Cissus rhombifoliaMonstera deliciosaPhilodendron erubescens
Cissus rhombifoliaMonstera deliciosaPhilodendron erubescens
Ceroppegia woodiiNepenthes alataPassiflora x belotii 'Imperatrice Eugenie'
Ceropegia woodiiNepenthes alataPassiflora x belotii 'Imperatrice Eugenie'

5. Plantes épiphytes (à fixer ou suspendre aux branches ou supports)


a. Quelques orchidées


Cattleya hybridePhalaenopsis hybrideCambrias hybride
Cattleya hybride Phalaenopsis hybrideCambrias hybride
Miltonia hybrideOncidium hybrideVanda hybride
Miltonia hybrideOncidium hybrideVanda hybride

b. Quelques broméliacées


Vriesea hybrideVriesea hybrideTillandsia bergeri
Vriesea hybrideVriesea hybrideTillandsia bergeri
Neoregelia carolinae
Neoregelia carolinae

c. Quelques fougères


Asplenium nidusPlatycerium bifurcatum
Davallia canariensis
Asplenium nidusPlatycerium bifurcatumDavallia canariensis

d. Quelques cactées aimant l'humidité


Rhipsalis cassuthaSchlumbergera russellianaRhipsalis micrantha
Rhipsalis cassuthaSchlumbergera russellianaRhipsalis micrantha

6. Plantes couvre sol


Tradescantia hybrideHelxine/Soleirolia soleirolii
TradescantiaHelxine
Soleirolia soleirolii

7. Quelques plantes à éviter


a. Plantes épineuses


En règle générale, et bien que l'on trouve parfois les caméléons dans la nature sur des arbustes épineux, on évitera ce genre de plantes agressives en terrarium.
On évitera aussi en particulier les agrumes à épines ainsi que les bougainvillées.
Bougainvillea
Bougainvillea
De manière générale on évitera aussi les cactées et succulentes épineuses.

b. Plantes toxiques


Certaines espèces de caméléons mangent plus ou moins fréquemment des végétaux et des fruits.
C'est le cas notamment des Chamaeleo Calyptratus, mais certains Furcifer Pardalis et Triceros Melleri ont été surpris en train de croquer des fruits ou des végétaux...
Il est certain que bien d'autres espèces varient de la sorte leur régime alimentaire.

C'est pourquoi il faut être prudent quand au choix des plantes que l'on utilisera dans les caméléonariums.

Beaucoup d'éleveurs utilisent par exemple, des Ficus et des Hedera (lierre) depuis des années, sans jamais avoir remarqué de problème de santé particulier chez leurs animaux.
D'autres diront que jamais ils ne se risqueraient à utiliser ces deux plantes....
C'est un sujet controversé, libre à chacun d'utiliser les plantes qu'il veut, mais lorsque l'on sait le nombre de pathologies que développent les caméléons aux niveaux des yeux, on peut se demander s'il n'y en aurait pas certaines qui seraient dues aux plantes ...

Le Ficus, par exemple à une sève qui semble être toxique chez le caméléon du moment qu'elle entre en contact avec les yeux.
Celui qui a vu la violence avec laquelle ces animaux peuvent parfois se frotter les yeux contre une branche, réfléchira à coup sûr, avant d'utiliser un Ficus....

L'état de santé général d'un caméléon influence aussi probablement quand à sa réaction suite à l'absorption d'un végétal toxique pour lui.

On évitera en tout cas, les Euphorbiacées, à cause de leur sève souvent terriblement toxique, et parfois aussi de leurs épines, ainsi que les Dieffenbachia.
Dieffenbachia amoenaDieffenbachia 'Exotica alba'
Dieffenbachia amoenaDieffenbachia 'Exotica alba'
Quelques Euphorbiacées :
Codiaeum variegatumEuphorbia tirucalii
Codiaeum variegatumEuphorbia tirucalii
Quelques autres plantes toxiques :

(Utilisées cependant chez bien des éleveurs, mais à déconseiller quand même pour les Calyptratus)
SpatiphyllumSyngonium podophyllum hybride
SpatiphyllumSyngonium podophyllum hybride
- Chlorophytum
- Lierre
- Ficus
- Passiflore


Cet article a été rédigé par Berto le 11/02/2007.